Pour un environnement propre sans incendies
Campagne de nettoyage des forêts
Sous le slogan «Environnement propre, sans incendies» une campagne de nettoyage a été organise hier par la commune d’Oran, en coordination avec la cellule de l’environnement de la wilaya d’Oran, dans le quartier de Bab El Hamra et la forêt de Murdjadjou. 
Initiée en collaborations avec les associations de la société civile et les citoyens, cette initiative a pour objectif la préservation de l’environnement et des ressources naturelles de la région.
Cette campagne s’inscrit dans le cadre des efforts continus pour protéger la richesse forestière contre les incendies et pour mettre en œuvre les directives du wali de la wilaya, M. Saïd Sayoud.
D’autre part, une vaste opération de nettoyage a été lancée vendredi dans la forêt de M’sila, située dans la Daira de Boutlelis. Cette initiative a été dirigée par la cellule de l’environnement de la wilaya, en collaboration avec l’EPIC Oran Propreté et la conservation des forêts.
L’objectif principal de cette opération était de débarrasser les sentiers et les abords de la forêt des herbes sèches et des déchets, notamment les bouteilles en verre et en plastique qui souillent ses espaces.
Au total, environ 250 sacs de déchets de diverses natures ont été collectés lors de cette journée de nettoyage intensif.
Cette campagne s’inscrit dans le cadre des efforts visant à protéger massivement les forêts contre divers dangers, en particulier la menace que représentent les déchets, l’un des principaux déclencheurs des incendies de forêt.
De plus, elle vise à préserver ces espaces naturels prisés par les familles pour les loisirs et la détente, surtout pendant la saison estivale. Il convient de rappeler qu’il y a une semaine, lors de sa visite à la réserve naturelle de M’sila, le wali a donné des instructions pour la mise en place d’une équipe permanente chargée du nettoyage et de l’entretien de cette forêt, démontrant ainsi l’engagement continu des autorités locales envers la protection de l’environnement et la préservation des ressources naturelles de la région.
Mehdi A

2ème boulevard périphérique
Aménagement des trottoirs entre «Dar El Beida et Les Castors»
L’Assemblée populaire communale (APC) d’Oran vient de mobiliser un budget d’un peu plus de 12,7 millions de dinars pour financer un projet portant sur des travaux de réaménagement de trottoirs au niveau du 2ème boulevard périphérique entre le rond-point «Dar El Beida et le rond-point Les Castors».
Ce projet rentre dans le cadre de l’amélioration urbaine de la ville d’Oran. Ce financement a été consacré dans le cadre du plan communal de développement (PCD).
L’APC d’Oran a aussi mobilisé récemment un budget pour financer un projet portant sur des travaux de réaménagement de deux grandes avenues. Il s’agit de l’avenue Mekki Khelifa reliant le rond-point de la glacière avec l’intersection se trouvant à proximité du CFPA et du boulevard Farès El Houari dépendant du secteur urbain El Badr. Un autre budget sectoriel dépassant les 100 milliards de centimes a été mobilisé à travers la wilaya pour mener plusieurs opérations d’aménagement urbain. Quelque 190 sites et quartiers sont concernés par cette opération de grande envergure dite de restructuration et de requalification.
Ces sites sont implantés dans le grand Oran. Un plan d’action a été élaboré par la wilaya en collaboration avec les collectivités locales pour réhabiliter les secteurs urbains. Ces dernières années, l’urbanisation de certains sites a montré un grand besoin en matière d’aménagement et d’amélioration urbaine. Dans la commune de Bir El Djir, des travaux d’aménagement urbain sont aussi lancés dans la rue Frih Ben Denia Felouh, située à Haï Bendaoud, à l’Est de l’agglomération d’Oran. Des travaux d’aménagement seront aussi lancés dans la rue Frih Benkabou Djilali, située dans la zone urbaine de l’USTO.
L’APC de Bir El Djir a consacré un budget d’un peu plus de 40 millions de dinars pour financer ce projet. L’entreprise de réalisation dispose d’un délai de quatre mois pour achever les travaux. Un autre projet d’aménagement urbain a été lancé dans la cité des 2000 logements, située à Haï El Yasmine. Ce projet géré par l’APC de Bir El Djir est «inscrit dans le cadre de la démocratie participative».
Ilyès N.

 

 

 

 

 

tarif