Le chef de Daira d’Ain Temouchent convoque le comité technique
Eau et hygiène publique au cœur des préoccupations
Une importante réunion de travail présidée par le chef de la Daira d’Ain Temouchent, Mr Noui Mohamed, a regroupé récemment les différents responsables techniques des communes du chef lieu de Wilaya et de Sidi Ben Adda afin de faire le point sur la situation qui prévaut actuellement dans les domaines de la distribution de l’eau potable et de l’Hygiène publique.
A cette occasion plusieurs
annonces ont été faites,
notamment celle relative au déblocage d’une importante enveloppe financière obtenue par la Daira grâce au concours du F.C.C.L., connue désormais sous le nom de Fonds de solidarité et de garantie des collectivités locales, pour la rénovation des équipements clés du réseau de distribution.
Avant cela le chef de Daira s’est félicité des efforts consentis par l’ADE à l’effet de permettre aux citoyens de se ravitailler en eau et d’accomplir ainsi le rituel du sacrifice de l’Aid el Adha sans trop de tracas. Il n’en demeure pas moins, soulignera Mr Noui, que le problème de la gestion de l’eau doit être pris en charge de manière objective et intelligente sachant que cet élément vital impacte grandement l’activité sociale et économique et d’ajouter «il ne faut pas attendre que la pénurie s’installe pour réagir, l’ensemble des partenaires est appelé à exploiter tous les leviers possibles pour augmenter les débits actuels répartis entre les agglomérations de la localité… » . Dans cet ordre d’idées, l’aide du fonds de solidarité servira à réaliser la prochaine opération de remplacement des vannes jugées vétustes et autres pièces anciennes à l’origine de nombreuses avaries et déperditions hydriques.
Elle vise donc principalement à préserver le réseau de distribution des fuites inopinées dues aux impondérables techniques qui perturbent régulièrement la distribution et provoquent la grogne des abonnés.
Il reste que les lâcher d’eau en termes de pression (nombre de bars) n’obéissent pas toujours aux valeurs admises et beaucoup d’artisans plombiers appelés à réparer des fuites mettent souvent en cause les fortes pressions d’eau, mal calculées, exercées sur le réseau. Sous d’autres cieux le réseau de distribution d’eau est informatisé et commandé à partir d’une salle sécurisée qui règle tous les flux et détermine le niveau de pressions pour chaque site desservi.
A terme le volume d’eau épargné à la suite de la mise en conformité des vannes et appareils annexes conjugué aux actions de forage déjà programmées confortera les capacités de la Daira d’autant que d’ici la fin de l’année 2024 l’entrée en service de l’usine de dessalement de Cap blanc contribuera à répondre aux besoins pressants des populations.
Le second point figurant à l’ordre du jour de cette réunion a trait à l’hygiène publique et à l’évaluation de l’opération «collecte des peaux de moutons» qui a suivi l’abattage des ovins. Le mot d’ordre a été largement suivi et les engins communaux prévus pour le ramassage des toisons étaient au rendez vous. Le chef de Daira a tenu à veiller personnellement au bon respect des consignes en se déplaçant sur le terrain durant les jours de l’Aid en compagnie des équipes de la voierie municipale lesquelles ont procédé au nettoyage de plusieurs sites collectifs envahis par toute sorte de détritus. Une campagne de propreté qui ne s’arrêtera pas vu l’ouverture imminente de la saison estivale dans ce haut bastion du tourisme qu’est la Wilaya d’Ain Temouchent.
Evoquant le fonctionnement des annexes administratives de sa circonscription le chef de Daira s’est déclaré globalement satisfait des résultats du personnel communal affecté aux tâches en lien direct avec la grosse majorité des citoyens. Mr Noui a cependant instruit les Présidents d’APC afin de multiplier les visites de contrôle au niveau des délégations et services relevant de leurs responsabilités et de veiller au strict respect des horaires de travail et ce durant toute la semaine.
La numérisation des outils de travail et l’amélioration des commodités d’accueil de ces structures, particulièrement celle de l’Etat civil, tant à Ain Temouchent qu’à Sidi Ben Adda, ont permis d’accélérer la délivrance de documents officiels à la grande joie des usagers des mairies.
Saïd Mouas

Sidi Bel Abbés
Vaste campagne de sensibilisation sur le danger des accidents de la route
Une vaste campagne d’information et de sensibilisation sur le danger des accidents de la route et au respect du code de la conduite est lancée par les services de la police de Sidi Bel Abbés depuis le 20 juin au 31 aout. Les éléments de la police tous grades confondus et en coordination avec les éléments de la gendarmerie nationale et la participation des agents de la protection civile, l’association Tarik Essalama et la délégation nationale de la sécurité routière, la direction des affaires religieuses et des waqfs et de la direction des transports, ont lancé leur campagne pour inciter les usagers de la route à la bonne conduite sur les routes nationales et d’éviter la vitesse et de respecter la distance de sécurité. Sous le slogan de « on est tous concernés pour éradiquer les accidents de la route », les intervenants sollicitent les conducteurs des véhicules de toutes les catégories et les motocyclistes d’adopter un comportement civique en conduisant, d’éviter l’excès de vitesse sur l’autoroute et les doubles voies, respecter la distance de sécurité, éviter le dépassement dangereux au niveau des virages et d’éviter la circulation à gauche, de mettre la ceinture de sécurité, et d’éviter l’utilisation du téléphone portable au volant, afin de se prémunir contre d’éminents dangers de la route. Les éléments des secteurs concernés étaient mobilisés au niveau des barrages et les axes routiers pour sensibiliser le maximum de citoyens à la prudence en cas de fatigue et de sommeil, les conscientisant aux conséquences des accidents de la circulation sur les familles et la société.
Des dépliants exhortant les conducteurs à adopter une bonne attitude de conduite et à respecter les règles de la sécurité routière sont distribués aux usagers de la route.
Fatima Atmani